Investissement locatif : faut-il louer meublé ou vide ?

L’acquisition d’un bien immobilier pour le mettre en location est toujours une excellente idée pour bénéficier de revenus complémentaires. Seulement, pour assurer la rentabilité de cet investissement, il faut faire le choix entre la location meublée etvide. Investissement locatif meublé ou vide ? Suivez-nous pour tout savoir.

La location meublée

La location meublée, en plus de présenter une bonne rentabilité, dispose d’une fiscalité intéressante.

Une bonne rentabilité

La location meublée est bien évidemment plus coûteuse que la location vide pour un locataire. Il en est ainsi, car vous proposez à vos locataires de s’installer dans un logement meublé, ce qui leur permet de faire une économie d’argent, mais également de temps. La différence entre les deux peut osciller entre 5 % et 30 %.

Dans ces conditions, il ne fait aucun doute que la rentabilité du logement meublé soit supérieure à celle du logement vide. Seulement, pour avoir dans sa pleine mesure la performance de votre investissement locatif, il va falloir déterminer sa rentabilité nette.

Pour le faire, prenez tout d’abord en considération l’ensemble des charges et des taxes. Par la suite, il faut être conscient que l’obtention d’un revenu supplémentaire en touchant ce loyer pourrait avoir un impact sur votre taux d’imposition. En effet, dans certains cas, il convient d’effectuer un maximum de travaux afin de pouvoir les déduire et alléger votre imposition.

Une fiscalité douce

Du point de vue de la fiscalité, votre statut change en fonction du type de location pour lequel vous optez. La première différence réside dans le fait que contrairement à la location sans mobilier, les loyers provenant d’une location meublée sont imposés en tant que bénéfices industriels et commerciaux et non pas comme des revenus fonciers.

La grande majorité des propriétaires de logements meublés choisissent le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Vous pouvez accéder à ce statut seulement dans le cas où la somme totale de vos revenus locatifs n’atteindrait pas 23 000 euros ou que les recettes soient inférieures aux autres revenus du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu.

Un tel statut permet notamment de bénéficier d’une imposition plus légère. Vous avez également la possibilité de faire le choix d’un régime réel qui permet la déduction de différents types de charges et de conserver par ailleurs l’ensemble de la somme amortie pour parvenir à un résultat fiscal qui équivaut à zéro.

La location vide

En tant qu’investisseur, vous vous demandez sûrement s’il faut faire un investissement locatif meublé ou vide. Et bien, la location vide présente aussi ses avantages. Dans un premier temps, elle demande un moins gros effort financier dans la période qui vient avant la mise en location.

Par ailleurs, le fait que le bien soit meublé peut être une source de déplaisance pour certains locataires qui disposent déjà de leurs meubles et souhaitent les utiliser. Il peut également arriver que le mobilier choisi ne soit pas du goût des potentiels locataires. Dans ces conditions, il y aura plus de turn-over chez ces derniers et il vous faudra peut-être régulièrement publier votre offre de location.

En définitive, l’investissement locatif meublé montre une bonne rentabilité et une fiscalité douce. En ce qui concerne la location vide, elle implique moins de frais et de turn-over. Le choix dépendra donc de vos objectifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.