Ambulancier : ses rôles sur le terrain

L’ambulance 91 est un acteur majeur dans le secteur de la santé et du transport sanitaire. Il s’agit d’un professionnel dans le domaine qui maîtrise les différentes facettes du métier. Si vous avez l’habitude de les contacter dans les cas d’urgence, il est aussi important de connaître ses différentes attributions. Cela vous permettra de mieux appréhender le métier et de connaître les différentes situations nécessitant l’intervention des ambulanciers. Ce présent article vous présente les différents rôles d’une ambulance et des ambulanciers. Poursuivez donc votre lecture !

La formation des ambulanciers

Pour devenir ambulancier et travailler dans une entreprise d’ambulance 91, il est indispensable d’avoir suivi des formations et avoir un diplôme. Il s’agit du diplôme d’Etat d’ambulancier ou DEA. Pour l’obtenir, vous devez passer un concours d’entrée et suivre une formation de 630 heures, sur 6 mois environ. Il faut également avoir effectué au préalable un stage de 140 heures dans une entreprise. Sinon, un exercice d’un mois en tant qu’auxiliaire ambulancier peut aussi être accepté. La formation des élèves ambulanciers est composée d’un enseignement théorique et clinique, en plus des stages. A l’issue, l’ambulancier obtient une attestation de formation aux gestes et soins d’urgences de niveau 2 et un diplôme à recycler tous les 4 ans.

Par ailleurs, il est également possible de suivre un cursus court de 70 heures pour devenir auxiliaire ambulancier. Dans ce cas, vous pourrez réaliser des transports assis, notamment en véhicule sanitaire léger. Ou encore, vous pourrez devenir deuxième équipier au sein d’une ambulance dans le département 91. Quoi qu’il en soit, notez que l’obtention des diplômes et des attestations confirme que vous êtes apte à fournir une intervention professionnelle à tout moment.

Les différents modes d’exercice d’un ambulancier

Lors de l’exercice de son métier, un ambulancier peut travailler dans deux secteurs. En l’occurrence, dans une société publique et dans une entreprise privée, comme une ambulance professionnelle dans le 91.

Dans le secteur privé, il travaille au sein d’une entreprise spécialisée dans le transport sanitaire. Et il a sous sa responsabilité un auxiliaire ambulancier. Un ambulancier exerçant dans le secteur privé peut aussi avoir une fonction de régulation au sein de son entreprise. De même dans un centre de réception et de régulation des appels du SAMU pour faciliter l’intervention des ambulances privées.

Dans le public, il a un statut de fonctionnaire de catégorie C. De fait, il doit passer un concours sur titre, assujetti au diplôme d’Etat, au permis B, et au permis poids lourd ou transports en commun. A titre d’information, les ambulances de réanimation des SAMU et SMUR deviennent souvent des poids lourds. Ainsi, il est plus judicieux de s’orienter vers ce permis de conduire, ce que font de plus en plus les ambulanciers d’ailleurs. Avant d’exercer, chaque candidat devra passer devant une commission et sera sélectionné en fonction de son profil. De la même façon, un test psychologie lui sera soumis pour valider sa nomination au grade de conducteur ambulancier. En outre, il est aussi possible que l’ambulancier travaille sous contrat dans l’attente d’un concours sur titre. Dans ce cas précis, il n’a pas le grande de conducteur ambulancier. Enfin, vous devez aussi savoir que le statut d’auxiliaire ambulancier n’existe pas dans la fonction publique.

Le rôle des ambulanciers

Dans sa profession, un ambulancier a pour rôle d’assurer le transport et la surveillance d’un patient sur prescription médicale. Il assiste à la marche, et peut aussi brancarder si le malade n’est pas en mesure de se déplacer. Sa mission est également d’intervenir en cas d’urgence pour effectuer les gestes de premiers secours. Ainsi, afin de garantir une prestation de qualité, il doit disposer de certaines compétences indispensables. Attention, un ambulancier n’est ni un médecin ni un infirmier. Il a, cependant, été formé pour administrer de l’oxygène, contrôler les paramètres vitaux, stopper des hémorragies, ou réaliser des gestes de réanimation. Enfin, un ambulancier est capable d’évaluer l’état de santé du patient et d’adresser un bilan clair au centre. Dans certaines situations, il doit aussi remplir les documents administratifs et comptables nécessaires à la prise en charge du malade. Pour dire qu’il s’agit d’un professionnel polyvalent qui est en mesure d’assurer plusieurs rôles cruciaux dans le domaine du transport sanitaire.

Les secteurs d’intervention des ambulanciers dans le privé

Dans le secteur privé, un ambulancier intervient généralement dans une société comme l’ambulance spécialisée dans le 91 ou sur un VSL. En principe, il assure le transport d’un patient, hors cadre urgence. Ainsi, il peut transférer une personne diabétique qui doit se rendre à sa dialyse par exemple. Mais il peut aussi transporter un patient pour un retour après une hospitalisation. Il faut quand même noter que les ambulances privées peuvent intervenir dans des cas urgents à la demande du SAMU via le CRRA15. Dans ce cas, l’ambulancier va jouer un rôle de secouriste. Ce qui permet de comparer sa mission à celle des pompiers. Notamment, des missions dans le cadre de l’Aide médicale d’urgence ou AMU, qui n’exige pas de notion de médicalisation. Aussi, ce sera au centre 15 de réguler et de décider d’envoyer sur le lieu d’intervention une ambulance privée ou un pompier. L’ambulance va alors participer au système de garde préfectorale. Le nombre d’ambulances de gardes préfectorales à disposition du SAMU dépend du secteur.

Par ailleurs, vous devez également savoir que l’ensemble des actions des ambulanciers sont prises en charge par l’Assurance maladie. De même, la tarification et la rémunération sont réglementées. S’il s’agit de transports programmés, les patients disposent de bons de transports délivrés par un médecin. Ils vont alors remettre ce document aux ambulanciers avec la carte vitale et la carte de mutuelle pour la facturation. Enfin, dans le cadre de missions de l’AMU, les ambulanciers reçoivent un numéro de mission à reporter sur les documents administratifs du CRRA15.

Bref, l’ambulancier est un professionnel indispensable dans le transport des patients vers un établissement de soins. Ses compétences sont particulièrement adaptées afin de s’occuper d’un malade, quel que soit son état. Et sa formation lui permet de faire face à tout type de situation, aussi urgente qu’elle soit. Lors d’une intervention d’urgence, il est le premier acteur à agir, au même titre que les pompiers. Et en cas de besoins, son intervention peut être renforcée par les équipes médicales de la Smur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.