Tout ce que vous devez savoir sur l’achat immobilier en Israël

Si vous vous demandez comment acheter une maison en tant qu’étranger en Israël, cet article vous servira de guide pour acheter une maison en Israël. Il est certainement possible pour un non-résident d’acheter une maison. Cependant, soyez prêt pour des obstacles supplémentaires tels que difficultés logistiques et techniques si vous envisagez d’acheter un bien immobilier en Israël depuis l’étranger; problèmes juridiques dus au fait d’être non-résident; barrière de la langue si vous ne parlez pas l’hébreu.

Conditions requises pour acheter une propriété en tant qu’étranger en Israël

L’une des conditions pour acheter une propriété est de payer la taxe d’achat. Le montant est calculé par la valeur de la propriété. Si vous immigrez en Israël dans les mois suivant l’achat d’une maison, vous avez droit soit à un avantage fiscal d’achat d’immigrant, soit au taux de taxe d’achat payable par un résident israélien. Ce second taux est souvent inférieur au premier. Si vous envisagez d’acheter à l’étranger, vous pouvez le faire, mais vous devrez faire très attention pendant le processus. Les documents devront être signés devant un consul israélien à l’étranger. Un avocat ou un mandataire peut signer d’autres documents en votre nom, mais certains devront être signés par l’acheteur.

Acheter une propriété en vue d’une résidence?

Gardez à l’esprit qu’aucune loi n’autorise les expatriés à acheter un bien immobilier en Israël pour la résidence permanente, la citoyenneté ou un visa.

  • Hypothèques

Les étrangers peuvent contracter une hypothèque. Cependant, de nombreuses banques agissent avec prudence lorsqu’il s’agit de traiter avec des non-résidents. Par conséquent, l’ensemble du processus pourrait prendre plus de temps. Il vous sera demandé des documents supplémentaires. Une preuve de vos actifs et de vos revenus sera sans aucun doute requise, ainsi que les rapports sur les antécédents de crédit, l’identification et les déclarations de revenus. Vous pouvez également être soumis à un taux de crédit inférieur (50% de la valeur de la propriété). En Israël, il existe différents taux hypothécaires: taux préférentiel, semi-fixe et entièrement fixe.

Prime: Avec les taux préférentiels, les prix sont réévalués le dernier lundi de chaque mois. Il n’y a aucune pénalité pour un remboursement anticipé. La Banque d’Israël limite le taux préférentiel à 33% du montant total du prêt.

Semi-fixe: Avec des taux semi-fixes, les taux d’intérêt varieront tous les cinq ou dix ans. Il est composé d’un taux de base, calculé en fonction des conditions du marché obligataire plus une marge bénéficiaire pour la banque. Le prêt peut être remboursé à la fin de chaque période de fixation sans pénalité.

Entièrement fixe: Avec des taux entièrement fixes, l’intérêt ne varie pas. Ces prêts hypothécaires ont généralement des taux d’intérêt plus élevés et sont d’une durée maximale de 20 ans.

Toutes les banques du pays peuvent prêter en euros et en dollars américains. Certains prêtent même en francs suisses, en dollars canadiens et en livres sterling. Les taux d’intérêt varient et les remboursements mensuels doivent être effectués en shekels selon le taux de change en vigueur le jour du paiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.