Inspection et maintenance de la chaudière

Les chaudières peuvent être dangereuses si elles ne sont pas inspectées et entretenues correctement. Chaque année, de nombreux accidents, pannes et arrêts inutiles se produisent parmi les quelque 40 000 chaudières industrielles des industries de la chimie, de la transformation des aliments, du papier, du raffinage et des métaux de première transformation sur l’ensemble du territoire français.

Les pannes de chaudières peuvent coûter des milliers d’euros en réparations d’équipement, ainsi que des centaines de milliers d’euros de dégâts matériels et de pertes de revenus commerciaux. Les accidents de chaudières peuvent également entraîner des pertes de vies humaines et des dommages structurels importants aux installations et aux équipements.

Suivez ces conseils pour que votre système de chauffage reste sûr, fiable et efficace.

Soupapes de sécurité

Comme vous demandez un devis installation chaudière Paris quand vous achetez une nouvelle chaudière, vous devez aussi demander un devis de réparation pour votre chaudière.

Les soupapes de sécurité sont la principale caractéristique de sécurité d’une chaudière. Conçu pour dissiper la pression générée dans la chaudière en cas de défaillance d’autres systèmes, chaque chaudière à vapeur et à eau chaude doit comporter au moins une soupape de sûreté ou de sécurité de capacité suffisante pour atteindre ou dépasser la puissance maximale du brûleur.

Plusieurs facteurs peuvent avoir une incidence sur la capacité d’une soupape de sécurité à fonctionner correctement, notamment la corrosion interne ou un écoulement limité. La corrosion interne est généralement la cause la plus courante de «gel» ou de blocage des soupapes de sécurité / de décharge.

Ceci est généralement dû à une légère fuite provoquée par un disque de soupape mal positionné. C’est une condition qui doit être corrigée immédiatement. Il n’a jamais été recommandé de faire fonctionner une chaudière trop près du réglage de la soupape de sécurité, car la pression de réglage peut entraîner une fuite légère de ces soupapes, ce qui entraîne une accumulation de corrosion interne qui empêche éventuellement le fonctionnement de la soupape.

Contrôle du niveau d’eau et coupures de carburant

Le contrôle du niveau d’eau et les coupures de carburant remplissent deux fonctions distinctes, mais sont parfois combinés en une seule unité. Ils fournissent à la fois une fonction de contrôle du niveau d’eau et une fonction de sécurité d’un dispositif d’arrêt du carburant à faible niveau d’eau. Il est important de veiller à ce que la tuyauterie soit ouverte et libre de tartre ou d’accumulation de boues en tout temps.

Une tuyauterie correctement installée utilise des tés croisés pour permettre un nettoyage et une inspection par un plombier Paris 17 faciles. Les coupures de carburant à faible teneur en eau doivent être vérifiées périodiquement pour un fonctionnement correct. Comme ce test nécessite de laisser l’eau de la chaudière atteindre le niveau de fonctionnement minimum sécuritaire, le personnel qualifié doit faire preuve d’une extrême prudence.

En plus de ces tests périodiques du dispositif à faible consommation d’eau, rincez soigneusement la cuve à flotteur située sur le contrôle du niveau d’eau et coupez le carburant à faible teneur en eau afin d’éliminer les sédiments accumulés. Ces deux commandes doivent être désassemblées, nettoyées et vérifiées chaque année.

Jauges de température

Des jauges de température de cheminée surveillent la température des gaz de combustion sortant de la chaudière. Une température d’empilement élevée indique que les tubes peuvent développer une accumulation de suie ou de tartre. De plus, les chicanes à l’intérieur de la chaudière pourraient s’être détériorées ou brûlées, ce qui permettrait aux gaz chauds de contourner les surfaces de transfert de chaleur dans la chaudière.

Le système de carburant

Le système d’alimentation en carburant, en particulier le brûleur, nécessite un nettoyage périodique et un entretien régulier. Ne pas maintenir le système de carburant en bon état de fonctionnement pourrait entraîner des coûts de carburant excessifs, une perte de transfert de chaleur ou même une explosion de la chaudière.

Traitement de l’eau

Un traitement de l’eau est nécessaire avant que l’eau d’alimentation puisse être pompée dans une chaudière. Les impuretés contenues dans l’eau brute peuvent provoquer une corrosion ou une accumulation de sédiment, deux facteurs qui réduisent l’efficacité. Les impuretés entraînent un gaspillage d’énergie car elles nécessitent des purges régulières. Plus l’eau qui entre dans l’unité est propre, moins il vous faudra de purges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.